CMS Bureau Francis Lefebvre conseille Advans SA et FMO lors de l’entrée de Lesthego au capital de Advans Bank Tanzania.

L’Equipe Afrique de CMS Bureau Francis Lefebvre a conseillé Advans SA et FMO lors de l’acquisition par Letshego Holdings Limited, société cotée à la Bourse du Botswana depuis 2002, de la majorité d’Advans Bank Tanzania à la suite de la souscription à une augmentation de capital qui lui était réservée et d’achats d’actions. Advans SA et FMO, les actionnaires fondateurs d’Advans Bank Tanzania, demeurent actionnaires minoritaires.

Advans Bank Tanzania, qui a commencé ses activités en février 2011, dispose aujourd’hui de cinq agences en Tanzanie et sert plus de 20 000 clients. L’entrée de Letshego au capital renforce la structure financière de la banque et lui fournit les ressources nécessaires pour mieux servir sa clientèle cible, les MPME et les populations à faible revenus, en élargissant sa couverture géographique ainsi que la gamme des services offerts.

Jean Jacques Lecat, avocat associé, coresponsable de l’équipe Afrique de CMS Bureau Francis Lefebvre conseillait Advans SA lors de cette opération, comme lors de la création ou de l’acquisition de ses neuf établissements, en joint venture avec des partenaires du secteur financier, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Nigeria, en RDC, en Tanzanie, en Tunisie, au Cambodge et au Pakistan.

L’équipe de Linklaters LLP était, quant à elle, composée de Patrice Doat, associé et d’Aurélien Fournier, collaborateur.

L’équipe Afrique de CMS Bureau Francis Lefebvre dispose d’un bureau à Alger, à Casablanca et à Paris.

L’équipe co-animée par Jean-Jacques Lecat et Pierre Marly comprend une quarantaine de collaborateurs, avocats et juristes. L’équipe pluridisciplinaire d’avocats basée à Paris, qui opère sur le continent depuis plus de 50 ans, se consacre exclusivement aux projets des entreprises en Afrique. Ses membres maîtrisent le droit des affaires et la fiscalité, applicables dans les principaux pays du continent. Sur certains dossiers ils peuvent être menés à travailler avec les équipes spécialisées de CMS Afrique.

Commenter l'article