Classer ses documents comptables pour gagner du temps et de l’argent.

Classer ses documents avant de saisir sa propre comptabilité ou de les transmettre à un expert-comptable qui établira la comptabilité a deux avantages…

Le classement permet à l’entrepreneur de s’y retrouver lorsqu’il s’occupe de tout.

Il permet aussi de négocier des honoraires moins importants avec l’expert-comptable qui ne perd plus de temps à classer les documents.

Parfois l’entrepreneur scanne ses factures et notes de frais avant de les envoyer au professionnel ou pour permettre leur intégration dans un logiciel spécifique. Dans ce dernier cas, le classement peut être effectué par le logiciel.

Mais lorsque ce classement n’est pas automatique, un minimum de rigueur est toujours nécessaire.

Le classement des pièces justificatives dans toutes petites entreprises

Une toute petite entreprise peut se contenter d’une comptabilité de trésorerie. Toutes ses pièces seront alors idéalement classées dans l’ordre de leur paiement.

Une pochette de classement par mois ou par extrait de compte bancaire suffira amplement.

Un numéro peut être attribué à chaque pièce et reportée sur la pièce justificative et le relevé bancaire.

Le classement des pièces justificatives dans les entreprises plus importantes

Lorsque l’entreprise tient une comptabilité classique, par opposition à la comptabilité en recettes et dépenses des toutes petites entreprises, il devient utile de trier les pièces justificatives par nature.

Achats, ventes, extraits de comptes, bulletins de paies, déclarations fiscales et sociales pourront être classés par mois.

Toutes les pièces doivent être classées selon leur date d’émission et non selon leur date de paiement.

Les plus à l’aise avec l’outil informatique pourront exporter leurs ventes sur un fichier excel qui sera ensuite intégré à la comptabilité pour éviter la saisie.

A découvrir sur Compta Online : Votre méthode de classement est-elle vraiment optimale ?

Commenter l'article