Clifford Chance conseille Credit Suisse, Morgan Stanley, BNP Paribas et d’autres banques dans le cadre de l’augmentation de capital et l’émission d’obligations par le groupe Solvay d’un montant total de 6,8 milliards de dollars pour financer l’acquisition de Cytec.

Clifford Chance a conseillé les banques dans le cadre d’opérations de marchés de capitaux pour financer l’acquisition par Solvay de Cytec Industries, Inc. Ces opérations, d’un montant total de 6,8 milliards de dollars, comprenaient une augmentation de capital, ainsi que plusieurs émissions obligataires.

Solvay, dont le siège est à Bruxelles, et dont les actions sont cotées sur Euronext Paris et Bruxelles, est un groupe international dans le domaine de la chimie avec un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros en 2014. En tant que société innovante dédiée à la construction d’un modèle de développement plus durable, Solvay aide ses clients industriels à trouver et mettre en œuvre des solutions de plus en plus responsables et créatrices de valeur. Cytec, dont le siège est dans le New Jersey, est une société active dans le domaine des produits chimiques et spécialisée dans les matériaux composites, qui a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars. Cytec propose des produits haut de gamme à ses clients notamment dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’exploitation minière et les matières plastiques.

Clifford Chance a conseillé Credit Suisse, Morgan Stanley et BNP Paribas Fortis pour l’augmentation de capital de Solvay SA d’un montant de 1,5 milliards de dollars. Les titres sont cotés à Bruxelles et Paris et ont fait l’objet de placements aux Etats-Unis et en dehors des Etats-Unis.

Par ailleurs, Clifford Chance a conseillé les banques dans le cadre des émissions obligataires suivantes :

  • Credit Suisse et Morgan Stanley en tant que chefs de file, ainsi que BNP Paribas, Citigroup, Credit Agricole CIB, HSBC et MUFG, pour l’émission d’obligations senior par Solvay Finance (America), LLC, garanties par Solvay SA, d’un montant de 1,6 milliards de dollars, placées en partie aux Etats-Unis, régies par le droit new-yorkais et cotées sur le marché réglementé de Luxembourg ;
  • Credit Suisse et ING en tant que chefs de file, ainsi que Morgan Stanley, Commerzbank, Crédit Agricole CIB et KBC, pour l’émission d’obligations senior par Solvay SA, d’un montant de 2,25 milliards d’euros, régies par le droit belge et cotées sur le marché réglementé de Luxembourg ; et
  • Credit Suisse, Morgan Stanley et HSBC en tant que chefs de file, ainsi que BNP Paribas, Citigroup, Credit Agricole CIB et MUFG, pour l’émission d’obligations hybrides par Solvay Finance en France, garanties par Solvay SA, d’un montant de 1 milliard d’euros, régies par le droit anglais et cotées sur le marché réglementé de Luxembourg.

L’opération a été menée par l’équipe Marchés de Capitaux de Clifford Chance à Paris, aussi bien sur les aspects de droit anglais, français et new-yorkais. Cette équipe était composée d’Alex Bafi, associé US Securities, et Cédric Burford, associé Marchés de Capitaux, Olivier Plessis, avocat senior US, Auriane Bijon, avocate senior, Ryan Bosch, avocat US, et Alexander Tollast, avocat. Les aspects de droit belge ont été traités par l’équipe Marchés de Capitaux de Clifford Chance à Bruxelles, composée de Philippe Hamer, associé Marchés de Capitaux, Niek de Pauw, Wim Aerts, counsel, et Nathan Tulkens.

Ces opérations s’ajoutent aux nombreuses autres opérations sur lesquelles l’équipe US Securities basée à Paris a travaillé en 2015, pour un montant total de 18 milliards de dollars :

  • Société Générale et Standard Chartered Bank dans le cadre de l’émission obligataire inaugurale d’un montant de 750 millions de dollars par la République du Cameroun au taux de 9,50%, venant à échéance en 2025 ;
  • Deutsche Bank, J.P. Morgan et Standard Chartered Bank dans le cadre de l’émission obligataire de 500 millions de dollars par la République du Gabon, au taux de 6,950%, venant à échéance en 2025 ;
  • Société Générale pour le placement de 3.74 millions d’actions dans Korian détenues par Covea, pour un montant de 120 millions d’euros ;
  • Conseil des investisseurs sur l’introduction en bourse de SPIE ;
  • Société Générale dans le cadre de l’introduction en bourse d’Amundi ;
  • Credit Suisse dans le cadre de placement d’actions de la société Eurocastle à la Bourse d’Amsterdam pour un montant de 300 millions d’euros ;
  • OCP SA pour son émission obligataire d’un montant de 1 milliard de dollars, au taux de 4,50%, venant à échéance en 2025, souscrits par Barclays et Morgan Stanley ;
  • Groupe Bolloré lors de la cession de ses actions Havas pour un montant d’environ 600 millions d’euros (BNP Paribas, CM-CIC, Crédit Agricole Corporate et Investment Bank, Mediobanca, Natixis et Société Générale) ;
  • Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale (CADES) dans le cadre de son Programme EMTN d’un montant de 65 milliards d’euros, pour son émission obligataire d’un montant de 3,5 milliards de dollars au taux de 1,875%, venant à échéance en 2022, placée par Barclays Bank, BNP Paribas, Morgan Stanley et RBS, et pour son émission obligataire de 5 milliards de dollars au taux de 1,250% venant à échéance en 2018, placée par Citigroup, Deutsche Bank, J.P. Morgan Securities et Société Générale ;
  • Citi, Bank of America Merrill Lynch et Société Générale lors de l’introduction en bourse de Saeta Yield à la Bourse de Madrid pour un montant de 450 millions d’euros ; et
  • Nicox S.A. lors de son placement privé d’actions.
Commenter l'article