Comment créer sa boutique de vêtement d’enfants ?

Pour ouvrir votre propre boutique de vêtements pour enfants, il faut s’occuper de plusieurs formalités que nous détaillons pour vous dans cet article.

Vous voudriez ouvrir une boutique de mode pour enfants, mais pour l’instant, rien n’est fait.
Quels documents faut-il demander à la préfecture ? Est-il possible d’ouvrir simplement sa boutique, ou y a-t-il une démarche particulière au préalable ? Comment aménager l’intérieur de sa boutique ? Comment trouver un grossiste de vêtements ? Existe-t-il des grossistes pour enfants ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Ouvrir une boutique : les prémices.

Pour ouvrir votre propre boutique, vous devez tout organiser en amont. Une fois l’ouverture effectuée et un fournisseur de vêtements trouvé, vous n’aurez plus qu’à gérer votre boutique au jour le jour, les autres démarches administratives ne seront plus que des formalités. Si trouver un grossiste de vêtements pour enfants ne devrait pas vous poser de problèmes, trouver toutes les autorisations nécessaires à l’ouverture d’une boutique risque de se révéler plus compliqué. Voici la liste de ce que vous aurez à faire.

Créer une société, choisir son statut.

Plusieurs formes juridiques s’offrent à vous pour ouvrir votre boutique, vous pouvez vous déclarer :
- Auto-entrepreneur ;
- Entreprise individuelle (EI) ;
- Société à responsabilité limitée (SARL ou EURL) ;
- Société par actions simplifiées (SAS ou SASU).

Comme être autoentrepreneur signifie devoir limiter son chiffre d’affaires, et que l’entreprise individuelle demande des cotisations particulièrement élevées avec un régime social peu avantageux, nous vous suggérons de créer une société. Si vous souhaitez vendre des vêtements sur internet également, le statut que vous choisissez est important, nous vous suggérons à ce sujet cet article paru sur le site Entreprise et Compagnie.

Pour simplifier, si vous êtes seul à vouloir créer votre boutique, nous vous suggérons plutôt de faire votre choix entre EURL et SASU. Si vous êtes plusieurs, intéressez-vous plutôt à la SARL ou la SAS.

Trouver un local pour son commerce.

Si vous devez trouver un grossiste de vêtement qui s’occupera de vos commandes, il faut aussi un endroit où se faire livrer et pouvoir vendre vos vêtements ! Un peu comme pour la recherche de domicile, il vous faudra trouver un local dans lequel la création d’une boutique est autorisée, et qui a bien évidemment pignon sur rue si vous voulez vous faire remarquer. Faites donc attention à la localisation de votre location, et au loyer. Il faut que vous puissiez le payer chaque mois, surtout que les débuts risquent de ne pas être si faciles.

Démarches administratives.

Une fois ces débuts effectués, il est temps de créer votre boutique à proprement parler.
Dans un premier temps, il s’agira de faire immatriculer votre société au Registre du Commerce et des Sociétés, afin d’être considéré comme une boutique aux yeux de l’administration.

Ensuite, vous devez obtenir certaines autorisations particulières selon ce que vous comptez faire de votre boutique. Une autorisation d’occupation du domaine public servira si vous comptez aménager une terrasse ou juste faire dépasser votre commerce sur la voie publique. L’autorisation de modification de devanture est nécessaire si vous désirez effectuer des travaux modifiant l’aspect extérieur du bâtiment dans lequel votre commerce prend place.

Enfin, n’oubliez pas de souscrire une assurance permettant de couvrir les risques de votre activité.

Dernière étape : trouver un grossiste de vêtements.

Vous cherchez maintenant à vous fournir auprès d’un grossiste de vêtements, et même plus précisément un grossiste pour enfants. Voici quelques conseils pour ne pas tomber dans certains pièges :
- N’achetez jamais de liste de grossistes de vêtement. Il s’agit en général de listes commerciales, dans lesquelles ne sont listés que des grossistes partenaires. Il s’agit d’une double escroquerie.
- Comparez les prix des grossistes de vêtements que vous trouvez. Certains d’entre eux ont tendance à fixer des prix plus hauts que la concurrence sans vraies raisons.
- Attention aux contrefaçons. Vérifiez l’origine des vêtements du grossiste, car une fois vendus dans votre boutique, vous serez tenu pour responsable légal de la vente de produits de contrefaçons, même si vous ne le saviez pas.
- Enfin, faites attention aux frais supplémentaires. Le prix d’achat affiché n’est pas le seul frais, il y aura également des frais d’emballage, de transport et de douane peut-être à payer.

Article sponsorisé.

Commenter l'article