Crédit professionnel : lequel choisir pour votre projet professionnel ?

Vous souhaitez financer un projet professionnel ? Tournez-vous vers un crédit pro. Différentes formules existent pour vous accompagner au mieux.

Inutile d’avoir un compte bancaire rempli d’argent pour se lancer dans l’entreprenariat. Des solutions existent pour financer votre entreprise, peu importe son stade. Le moins connu mais pourtant le plus efficace, est le crédit pro.

Qu’est-ce qu’un crédit professionnel ?

Un crédit pro est un système de financement exclusivement réservé aux professionnels indépendants. Ils peuvent exercer des professions libérales comme artisan, avocat, médecin, commerçant, agriculteur ou encore expert-comptable. Les associations, les PME et TPE sont également éligibles. Rendez-vous sur vousfinancer, pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Le crédit pro sert ainsi à financer les besoins primaires d’une activité professionnelle, comme acheter des équipements, financer un bien immobilier ou une trésorerie.

Le prêt professionnel n’est pas très différent d’un prêt personnel destiné à un particulier. En effet, il peut être proposé à un taux fixe ou variable. Vous pouvez, comme un prêt personnel, reporter les échéances ou effectuer un remboursement anticipé.

Les différents types de crédit professionnel.

Il existe un prêt professionnel spécifique à chaque nature de financement. En voici quelques-uns :

Le crédit-bail :
Il sert à financer un bien immobilier, un véhicule professionnel mais aussi du mobilier et du matériel informatique. En fonction du besoin, vous vous engagerez sur une période à moyen terme c’est-à-dire de 2 à 5 ans ou sur du long terme, entre 10 et 15 ans.
Le principe, comme son nom l’indique, est de louer ce que vous avez besoin. En effet, la banque ou l’organisme spécialisé achète pour vous le matériel ou le bien, dont vous avez besoin. Vous payez ensuite un loyer sur plusieurs échéances. A la fin du contrat de location ou même en cours de contrat, vous avez la possibilité de racheter le bien, à un prix déterminé dans les clauses.
Bien évidemment, la banque ou l’organisme doit tenir compte des loyers déjà versés et les déduire de la valeur du bien.
L’avantage du crédit-bail c’est qu’il est facile à mettre en place et vous n’avez pas besoin d’apport personnel.

Le prêt amortissable :

Ce type de crédit pro est contracté pour l’acquisition d’équipement matériels tel que le mobilier, les machines ou les véhicules, ou immatériels comme les brevets ou les licences.
C’est un crédit généralement à moyen terme entre 2 et 7 ans. Avec ce type de crédit, vous avez la possibilité d’obtenir un financement jusqu’à 100% du montant.

Le prêt non-amortissable :

A la différence des autres prêts, ce crédit pro est accordé par les banques, aux entreprises stables et solides financièrement. Ainsi, le prêt non-amortissable s’adressent généralement aux investisseurs immobiliers et les entreprises de type SCI.
Avec un prêt non-amortissable, vous ne payez que les intérêts tous les mois et vous rembourser en une fois la totalité du capital à la fin des remboursements.

L’assurance du prêt professionnel.

Comme pour tout prêt classique, il sera demandé à l’emprunteur professionnel s’il désire opter pour une assurance emprunteur groupe. Il a la possibilité de passer par sa banque ou par un organisme indépendant. Aucune assurance ou contrat d’assurance ne peut lui être imposé.
Dans le cas d’un crédit pro, le montant de la prime d’assurance est calculée sur la base des risques de l’entreprise et de ses assurés.

Il est également possible d’établir un contrat individuel d’assurance pour le crédit pro. Dans ce cas, le montant sera calculé en fonction du profil de l’emprunteur à savoir, son âge, son état de santé et d’autres critères mis en parallèle avec le montant emprunté.
Pour être sûr d’obtenir un crédit professionnel, vous pouvez passer par une société spécialisée ou un courtier, qui vont vous aider à monter un dossier solide auprès des banques et vous orienter vers la formule qui vous convient le mieux.

Article sponsorisé.

Commenter l'article