Des missions de directeur financier externalisé pour les experts-comptables

Hervé Gbego, vice-président de l’Ordre des experts-comptables de Paris Île-de-France, est à l’initiative d’une formation certifiante prise en charge par HEC, livrant aux experts-comptables les connaissances nécessaires pour assumer les missions – en plein développement – de directeur financier externalisé.

Affiches Parisiennes : Comment a mûri cette idée de formation de directeur financier externalisé pour les experts-comptables ?

Hervé Gbego : Je pense à ce concept depuis plusieurs mois. J’ai constaté que des réseaux de directeurs financiers à temps partagé sont en train de s’organiser en associations. En analysant le profil de ces consultants qui proposent des missions d’accompagnement, je me suis aperçu qu’il n’y avait aucun expert-comptable dans leurs rangs. J’ai tenté de discuter avec eux afin de mettre en place des partenariats éventuels. Leur réponse m’a un peu choqué. Dans ce partenariat, ils souhaitaient conserver l’accompagnement du dirigeant et l’élaboration de la stratégie de l’entreprise, laissant aux experts-comptables la tenue des comptes et l’élaboration des tableaux de bord. En cantonnant l’expert-comptable à la sacrosainte comptabilité, ils n’imaginent pas qu’en fait, c’est lui qui a l’oreille du chef d’entreprise et qu’à ce titre, c’est lui qui devrait assumer cette mission de réflexion et d’accompagnement de la stratégie de l’entreprise.

L’Ordre poussant actuellement les experts-comptables à faire moins de comptabilité et à se diriger vers le conseil et l’accompagnement des entreprises, j’ai donc trouvé intéressant de sensibiliser la profession sur l’opportunité d’offrir cette prestation de directeur financier externalisé de bon niveau.

Dans la TPE, cliente-type de l’expert-comptable, le conseil se résume souvent à quelques missions très limitées. En termes d’honoraires, cette intervention reste relativement limitée. En revanche, les belles PME et même les ETI constituent une cible prioritaire qui n’est pas assez prospectée. Beaucoup de consultants prennent ainsi les places que des experts-comptables bien formés pourraient parfaitement tenir.

A.-P : Comment sera structurée cette formation ?

H. G. : La formation sera dispensée dans les locaux d’HEC, porte de Champerret. Ce sont des professeurs affiliés à HEC qui vont intervenir. La pédagogie de cette école est très orientée business case. La formation, très concrète, va donc être structurée autour de beaucoup de cas pratiques. Elle permet d’obtenir un certificat HEC et donne accès au réseau des “executive HEC”. Nous pensons par ailleurs créer notre propre réseau pour fédérer tous les experts-comptables qui vont assurer ce type de missions.

A.-P. : Lors de sa prospection, comment va se présenter l’expert-comptable DAF externalisé ?

H. G. : Nous avons réfléchi avec les services juridiques de l’Ordre pour fixer les limites déontologiques de l’intervention de l’expert-comptable en tant que DAF externalisé. Ce dernier ne pourra pas s’immiscer dans la gestion et devra éviter les maniements de fonds. Il devra, en revanche, adopter le comportement d’un DAF en accompagnant le dirigeant sur le pilotage de l’entreprise et les montages financiers qui s’avèrent nécessaires.

Au sein d’un cabinet, nous recommandons de trouver une organisation spécifique pour que l’un des experts-comptables se positionne spécifiquement sur ces missions de directeur financier externalisé, afin d’être totalement disponible pour le ou les clients qu’il va suivre tout au long de l’année.

(…)

Nous vous proposons de retrouver l’article complet sur le site de notre partenaire Les Affiches Parisiennes. Voici le lien vers l’article : Des missions de DAF externalisé pour les experts-comptables.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article