Hogan Lovells conseille la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé sur l’émission inaugurale de Sukuk par le Gouvernement de Côte d’Ivoire.

Hogan Lovells a conseillé la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (SID), en sa qualité d’arrangeur, dans le cadre d’une émission inaugurale de Sukuk (obligations islamiques) par le Gouvernement de Côte d’Ivoire pour un montant de 150 milliards de francs CFA.

Les titres émis sont des Sukuk al ijara avec amortissement destinés aux banques locales et à des investisseurs qualifiés. Cette émission fait écho aux Sukuk émis avec succès au Sénégal en 2014, déjà avec l’assistance de Hogan Lovells.

L’équipe d’Hogan Lovells, qui travaillait sur ce dossier, était menée par Rahail Ali, associé responsable mondial de la pratique Financement Islamique, et Imran Mufti, associé du bureau de Dubaï, avec Baptiste Gelpi, associé Marchés de Capitaux Internationaux de la Dette à Paris, et Lina Bugaighis, à Dubaï. Hogan Lovells était par ailleurs assisté localement par Adama Kamara.

Le Gouvernement de Côte d’Ivoire était conseillé par Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP, avec Barthélémy Faye, associé, et Aurélie Chazai.

Hogan Lovells, en tant que leader en matière de financement islamique, dispose d’une réputation de premier plan et a travaillé sur de nombreuses transactions innovantes telles que :
- la première émission majeure de Sukuk par un Etat africain,
- la première émission de Sukuk convertibles et de Sukuk adossés à des actions,
- la première titrisation conforme à la charia,
- la première émission mondiale de Sukuk al mudaraba et de Sukuk al musharaka,
- la première opération de rachat de Sukuk et
- le premier projet de financement islamique garanti par l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA)

Commenter l'article