L’inter-professionnalité des métiers du chiffre et du droit se met-elle en place ?

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron », promulguée le 6 août 2015 organise l’inter-professionnalité pour permettre le rapprochement des métiers du chiffre et du droit.
Un an et demi après, l’on peut constater que l’inter-professionnalisation reste marginale.
Mais certains professionnels du chiffre et du droit osent l’aventure de l’inter-professionnalité. Ils y voient l’opportunité de mutualiser une partie des ressources, de favoriser la spécialisation des équipes pour une montée en gamme des prestations de conseil à haute valeur ajoutée. Les Experts de l’Entreprise vous proposent d’en découvrir un exemple au travers de la "Compagnie du Droit", société d’avocats.

L’inter-professionnalisation des métiers du chiffre et du droit répond à une demande des entreprises de pouvoir bénéficier de réponses rapides et globales en ces domaines. Rendue possible par la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite "loi Macron"du 6 août 2015, l’inter-professionnalisation favorise un peu plus la déréglementation de ces professions enclenchée par l’application de la loi dite "loi Sapin".

Cependant, nous constatons que cette mutualisation entre les professionnels du chiffre et du droit, principalement les experts-comptables et les avocats, se fait à petits pas. Ceci peut s’expliquer d’une part par une certaine défiance des professions elles-mêmes qui sont fortement attachées à leur indépendance. Et d’autre part, par le fait que les décrets d’application destinés à préciser les contours de l’ordonnance du 31 mars 2016 pour chaque profession n’ont pas encore été publiés.

C’est dans ce contexte, après une analyse concrète des opportunités en cause, que les Associés de la Compagnie Fiduciaire, Experts-Comptables et Maître Tristan de La Rivière, Avocat à la Cour, ont décidé de prendre part à cette "mutation révolutionnaire" en créant La Compagnie du Droit, sociétés d’avocats.
La Compagnie du Droit est une société d’exercice libéral à responsabilité limitée dédiée au service de la défense des intérêts des sociétés, PME-ETI, startup, entrepreneurs, professions libérales et dirigeants.
Elle est inscrite au tableau de l’Ordre des avocats de Bordeaux.

L’inter-professionnalité se traduit ici à différents niveaux :
- 1. Communauté capitalistique entre Experts-Comptables et Avocats :
la Compagnie du Droit est le premier Cabinet en Nouvelle Aquitaine à être détenu à 49,99% par des Experts-Comptables et à 51,01% par des Avocats.
- 2. Communauté de valeurs :
la Compagnie Fiduciaire et la Compagnie du Droit partagent un socle solide de valeurs communes et assumées : qualité, confiance, indépendance, confidentialité, transparence et bien évidemment inter-professionnalité.
- 3. Communauté d’approche client :
les clients qui le souhaitent disposent pour un traitement complet de leurs dossiers d’un point de vue comptable et juridique, d’une équipe dirigée par un Expert-Comptable Associé et un Avocat Associé intervenant conjointement ; chaîne de services complète et intégrée.

Pour ces deux entités, l’inter-professionnalisation est une réponse à la demande de leurs clients de bénéficier d’un environnement professionnel ouvert et collaboratif. Cela représente également l’assurance d’un positionnement différenciant sur le marché.

Source : Compagnie Fiduciaire.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article