Intrapreneuriat et étudiant entrepreneur, même combat !

Entreprendre coûte que coûte… Telle est la motivation qui expliquerait l’actuelle mise en avant de l’intrapreneuriat mais aussi de la création du statut d’étudiant entrepreneur, il y a 2 ans.
D’ailleurs, ce dernier est une forme d’intrapreneuriat, à la différence que l’entreprise du salarié est une école ou une université et que le salarié est encore étudiant.
C’est en effet, le même combat de chaque côté : créer puis développer son entreprise, tout en restant salarié ou étudiant, et en bénéficiant des aides allouées en de telles circonstances.

En effet, depuis 2014, le statut d’étudiant entrepreneur permet aux jeunes désireux de créer leur start-up de bénéficier du programme PEPITE (Pôle étudiant pour l’innovation le transfert et l’entrepreneuriat) et de tous les soutiens qui y sont inclus.
Les étudiants, qu’ils soient tout juste bacheliers ou à la fin de leurs études supérieures, sont de plus en plus nombreux à entreprendre. La création de ce statut tombait donc à pic.

C’est le cas de Pierre Bourdu et de son associé Clément Dornier, fondateurs de la start-up Qrea, dans le domaine du Chiffre. Créer leur start-up tout en préparant le diplôme d’expert-comptable et en étant stagiaire en cabinet ? C’est possible pour ces deux jeunes entrepreneurs passionnés par leur domaine :

« Clément et moi travaillons en cabinet et préparons le DEC à côté de Qrea. Nous aimons l’entrepreneuriat et les retours des utilisateurs nous ont portés jusqu’ici. Cela représente beaucoup de temps de création, de réflexion et de concertation mais le challenge nous stimule. »

L’étudiant entrepreneur « intraprend » tout en poursuivant son cursus. Même parcours de fond que le salarié qui décide de créer son entreprise, tout en travaillant encore au sein de sa structure initiale. Il faut bien-sûr que l’entreprise mère joue le jeu…
Ce sont alors de réels bénéfices qui s’offrent à « l’intrapreneur », tant en termes stratégiques (son épanouissement entrepreneurial rejaillira sur l’entreprise mère ; il pourra également intégrer son projet à la stratégie de cette même entreprise, notamment) que financiers (la sécurité du salariat est un argument en faveur du financement pour les investisseurs potentiels).

Finalement, être intrapreneur ou étudiant entrepreneur, même combat ! Les deux sont motivés par leur fibre entrepreneuriale et la sécurité de pouvoir entreprendre malgré un statut particulier.

Lire l’interview de Pierre Bourdu sur Compta Online : L’entrepreneuriat va bouleverser le domaine de la comptabilité

Lire l’article traitant de l’intrapreneuriat sur Compta Online : Les avantages de l’intrapreneuriat

Commenter l'article