Le cabinet Cohen Amir-Aslani conseille Vinci Airports et PSA Peugeot Citroën pour leur développement en Iran.

Le cabinet d’avocats d’affaires, Cohen Amir-Aslani accompagne deux entreprises françaises, PSA Peugeot Citroën, constructeur automobile, et Vinci Airports, spécialisée dans la concession-exploitation d’aéroports dans le développement de leurs activités en Iran.

Cohen Amir Aslani accompagne Peugeot

Le cabinet accompagne PSA Peugeot Citroën dans la signature d’un contrat de joint-
venture en vue de produire des véhicules de dernière génération en Iran. Le capital de cette joint-venture sera réparti à 50/50 entre PSA Peugeot Citroën et Iran Khodro. Ce contrat pose les bases d’un partenariat stratégique entre les deux entreprises. Cette joint-venture pourra investir jusqu’à 400 millions d’euros au cours des 5 prochaines années en capacités industrielles et en recherche & développement. Cet investissement contribuera au développement d’un outil industriel compétitif permettant la production et la commercialisation des modèles Peugeot 208, 2008 et 301, équipés de motorisation de dernière génération.

Vinci Airports également conseillé par le cabinet

Le cabinet conseille également Vinci Airports dans la signature d’un protocole d’accord portant sur le développement et la gestion de deux aéroports iraniens, celui de Mashhad et d’Ispahan, respectivement 2e et 5e plates-formes aéroportuaires du pays.
Cet accord est la première étape d’un processus qui doit conduire à la mise en place d’une concession en vue de la rénovation, l’extension et l’exploitation, dans le courant de l’année 2016, de l’aéroport de Mashhad, qui a accueilli 8,2 millions de passagers en 2014 et de celui d’Ispahan et ses 2,6 millions de passagers la même année.

Côté cabinet Cohen Amir-Aslani, Ardavan Amir-Aslani, associé, David Amiach, Of counsel et Kévin Flochlay, collaborateur, ont travaillé activement au succès de ces opérations.

Cohen Amir-Aslani, partenaire du développement des entreprises en Iran

A la faveur des levées des sanctions, les entreprises étrangères et plus particulièrement françaises peuvent s’implanter et se développer en Iran. Comme beaucoup de secteurs, l’activité aéroportuaire représente un potentiel important de développement en Iran. Et le cabinet Cohen Amir-Aslani, fin connaisseur du marché iranien, est structuré pour répondre aux problématiques des entreprises dans le pays. « Notre atout est notre présence structurelle à Téhéran, souligne Ardavan Amir-Aslani. Ouvert en 2015, le bureau reflète notre volonté d’être au plus proche de nos clients dans le développement de leurs activités en Iran et dans les négociations et la rédaction de leurs contrats ».

Commenter l'article