Le fléau des impayés pour l’économie française.

Dans son dernier rapport rendu public en juin 2018, le Syndicat National des Cabinets de Recouvrement de Créances et de Renseignements Commerciaux (ANCR) dresse un inventaire des impayés qui représentent un véritable fléau pour l’économie française et ce malgré une amélioration constante des délais de paiement depuis 15 ans.

Les chiffres clefs du rapport de l’ANCR :

- En 2017, 56 milliards d’euros de créances sont restées impayés, soit environ de 2% du PIB, passés aux comptes pertes et profits des entreprises françaises.
- Le respect des délais de paiement permettrait de libérer 12 milliards d’Euros de trésorerie.
- Sur les 8 milliards de créances confiées chaque année aux professionnels du recouvrement, près de 2 milliards sont récupérés.
- 90% des sommes sont recouvrées par voie amiable
- Plus d’une procédure collective sur 4 est causée par des problèmes d’impayés et de retards de paiement.
- Seuls 18% des particuliers débiteurs sont réellement insolvables.
- Au final, l’ANCR a évalué le préjudice moyen résultant d’un retard de paiement d’une créance contractée entre professionnels à 600 € et le coût unitaire pour les nombreuses petites créances contractées entre les professionnels et les consommateurs à 30 €.

Les conséquences des impayés sur l’économie française.

Au niveau microéconomique les retards de paiement génèrent :
- des surcoûts liés aux coûts directs et indirects de recouvrement et aux coûts de l’éventuel financement alternatif du poste clients à mettre en place ;
- un manque à gagner lié à l’absence de rémunération pour l’entreprise de la trésorerie qui aurait dû être encaissée à échéance de la facture ;
- un risque réel de perte de continuité d’exploitation ;
- un préjudice d’image.

Au niveau macroéconomique, s’il n’existait pas d’impayés, 12 milliard d’euros de trésorerie seraient libérés, soit environs 0,4% du PIB.

(Source : https://ancr.fr/fr)

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article