Lorsque l’interprofessionnalité permet de répondre à un besoin du marché.

L’interprofessionnalité entre différents professionnels du droit et du chiffre peut réussir, même lorsque le cabinet d’expertise comptable réalise des missions juridiques. Les cabinets n’ont même pas besoin d’avoir la même taille ou des chiffre d’affaires équivalents.

L’important est de mettre l’intérêt et la satisfaction du client au centre de la relation.

Témoignage de Tristan de La Rivière, avocat associé et gérant.

La Compagnie du Droit est une société d’exercice libéral à responsabilité limitée ou SELARL, détenue par des experts-comptables et des avocats. C’est une forme d’interprofessionnalité dite capitalistique puisque c’est le capital de la SPFPL qui est détenu par les deux professions. La SPFPL détient les parts de la SELARL.

En un peu moins de deux ans, la Compagnie du Droit fondée le 1er avril 2017 est passée d’un avocat unique à une équipe de 15 avocats et juristes, preuve que l’interprofessionnalité fonctionne. Après Bordeaux, un second bureau a été ouvert en 2018, à Pau.

Dépasser les rivalités et définir le rôle de chacun, gage de réussite de la relation interprofessionnelle.

Experts-comptables et avocats ont un attachement très fort à leur profession, à des valeurs, à une déontologie qui ne sont pas identiques. Elles ont aussi des méthodes de travail complètement différentes mais des compétences qui les amènent à intervenir sur le même dossier.

Une absence de communication entre les professionnels peut amener le client à payer deux fois la même prestation sans le savoir ou à choisir l’un des interlocuteurs de manière arbitraire.

Parce que la réussite d’un tel projet « ressemble beaucoup à un mariage » selon Tristan de La Rivière, les deux professions « doivent dépasser leurs rivalités » et « accepter de travailler ensemble pour le plus grand bénéfice du client ».

L’interprofessionnalité a permis « d’adresser un marché nouveau, pas forcément investi par les avocats et surtout de répondre à des besoins non satisfaits ».

(…)

Découvrez l’intégralité de cet article écrit par Sandra Schmidt sur Compta Online.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article