Quel bilan pour les entreprises françaises à l’issue du premier semestre 2022 ?

Alors que les entreprises françaises avaient plutôt bien résisté face à la crise sanitaire notamment grâce aux aides mises en place par l’Etat, on observe qu’ à l’issue du premier semestre 2022, la situation évolue défavorablement et la tension se fait sentir.
Tension passagère ou prémices d’une crise durable ? Explications et précisions ci-dessous avec le baromètre national des entreprises réalisé par le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce.

Régulièrement le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce réalise un baromètre national des entreprises et pour la période de janvier à juin 2022, l’étude montre des signes de tension dans le monde entrepreneurial français.
Cette situation de paralysie entrepreneuriale et d’augmentation d’ouvertures de procédures collectives s’explique par le nombre croissant d’entreprises confrontées à des difficultés de paiement et de trésorerie dont les causes principales sont :
- le conflit géopolitique entre la Russie et l’Ukraine qui bloque l’offre en matières premières et en énergie et donc a une influence négative sur la consommation des particuliers,
- la diminution progressive des aides de l’Etat mises en place lors de la crise sanitaire.

En image, la carte des évolutions régionales des ouvertures de procédures collectives sur la période du 1e janvier au 30 juin 2022 :

Les chiffres clef à l’issue du 1 semestre 2022 :
- 303 870 immatriculations d’entreprises : en baisse de 10% par rapport au premier semestre 2021 ;
- 183 530 radiations d’entreprises : en hausse de 35% par rapport à 2021 ;
- 14 011 liquidations judiciaires : en haute de 40% par rapport à 2021.

Les secteurs les plus touchés sont le commerce et les services de proximité, dont certains, comme le montre le document ci-après, voient leurs nombres de liquidations plus que doubler au cours du semestre, à l’instar des soins de beauté (+ 127 %), du commerce d’alimentation générale (+ 118 %), de la restauration traditionnelle (+ 102 %) ou de la boulangerie-pâtisserie (+ 102 %).

L’ensemble des résultats du baromètre national des entreprises est à télécharger ici.

Source : Baromètre national des entreprises premier semestre 2022.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.