Quel futur pour la filière béton avec son nouveau président Philippe Gruat ?

La nomination de Philippe Gruat, nouveau président de la filière béton, ouvre de nouvelles perspectives. Le futur de ce secteur est plus prometteur que jamais.

La nomination du nouveau président Philippe Gruat marque un tournant important pour la filière béton. À l’issu de son mandat, Bénédicte de Bonnechose laisse sa place à un expert incontesté du secteur. Et Philippe Gruat est déjà à pied d’œuvre pour relever un défi de taille : défendre les intérêts d’une filière qui représente plus de 65.000 emplois directs. Pour rappel, plus de 4.400 sites sont répartis sur tout le territoire français.

Philippe Gruat, l’homme de la situation.

Philippe Gruat est un expert incontournable du secteur béton. Ayant fait carrière dans des groupes industriels, il s’est particulièrement spécialisé dans les matériaux et les produits de construction. Il a essentiellement assuré des fonctions de marketing et de direction générale durant son parcours.
Il occupe actuellement plusieurs missions centrales au sein de divers organismes :
- La Fédération de l’industrie du béton (FIB),
- Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton,
- Eurobéton Industrie (dans l’est de la France),
- L’École supérieure d’ingénieurs des travaux de construction de Caen
Etc.

Philippe Gruat se lance un défi de taille si l’on se réfère au communiqué de sa nomination. Il ambitionne de défendre les intérêts de cette filière qui est un maillon essentiel de l’industrie française. Pour rappel, la Fédération de l’Industrie du béton représente 2.5 milliards d’euros de chiffres d’affaires (HT et Hors transport) Elle produit également plus de 20 millions de tonnes de produits de béton par an, avec la contribution de structures spécialisées comme Doka et bien d’autres. C’est également le 1er employeur des industries de la branche Carrières et Matériaux de construction.

Mais la Fédération de l’industrie du béton n’est pas l’unique branche de la filière béton en France. D’autres en font partie :
- Le Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic),
- Le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE),
- L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem),
- L’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG).

… vers une démarche verte.

Les différentes démarches en faveur d’une croissance verte font partie des changements apportés dans ce secteur. Les industriels du secteur souhaitent signer un accord avec le gouvernement afin de promouvoir une croissance verte. L’idée principale est de favoriser le recyclage des déchets relatifs à la construction et à la déconstruction.

Ce projet d’amélioration des recyclages consistera entre autres à la création d’un système de mise en lot des déchets en question. Ce système serait obligatoire et en vigueur à la fois dans le secteur public et dans le privé. Le projet à long terme devrait aboutir à la mise en place d’une filière de la déconstruction sélective. Elle serait alors liée aux bâtiments et aux ouvrages.

Notons que cette démarche fait logiquement suite à une autre qui est déjà en place. En effet, jusqu’à 90% des déchets de chantier sont recyclés actuellement. Les granulas recyclés obtenus grâce aux différents procédés déjà en place couvrent alors 28% des besoins de construction de béton armé. L’idée d’un meilleur tri est donc d’augmenter cette proportion de manière exponentielle. Jusqu’ici, la limite de l’utilisation des granulats recyclés à hauteur de 20% (normes européennes) est loin d’être atteinte.

La nomination du nouveau président Philippe Gruat à la tête de la filière béton signifie un futur prometteur pour ce secteur. Expert incontestable du domaine, il rassure à travers des défis majeurs et des démarches engagées à tous les niveaux (économie, société, environnement, etc.) Ce secteur vous intéresse ? Restez au courant des actualités de la filière béton, de l’industrie en général et de l’économie grâce à des plateformes dédiées comme Le Capital.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article