Quelques conseils pour bien "pitcher".

Les occasions de "pitcher" ne manquent pas quand on est entrepreneur.
Devant de futurs investisseurs ou business angels, mais aussi devant l’ensemble de ses partenaires, devant certains de ses clients, ou même devant les membres de son équipe.

Savoir "pitcher" requiert certaines qualités orales et une aisance que beaucoup prennent du temps à acquérir. Pourtant, cet « art » est indispensable à l’entrepreneur qui sera amené à parcourir de nombreuses assemblées (plus ou moins grandes) pour convaincre de la viabilité et de la pérennisation de son projet.

Certaines astuces sont utiles pour tous les pitches, quel que soit le public que l’entrepreneur aura face à lui lorsqu’il pitchera.
En termes d’attitude, de ton et de posture à adopter, l’entrepreneur doit être capable de rassurer et de séduire ses interlocuteurs. Sans mentir pour autant, bien-sûr ; la spontanéité est d’ailleurs de rigueur.

Pour parler de son projet et le raconter, l’entrepreneur doit prouver qu’il est le mieux placé pour le faire. Et pour cause, puisque c’est lui qui est à l’origine du démarrage de cette aventure ! L’entrepreneur doit rendre son projet unique aux yeux de ses interlocuteurs, comme il l’est à ses propres yeux de créateur.

Pour cela, il ne doit bien-sûr pas oublier les autres membres de son équipe, les premiers séduits et convaincus par le projet ! L’entrepreneur adaptera son discours et sa manière de parler de ses collaborateurs, en fonction de ses interlocuteurs, bien-sûr.

Les mystères et les sujets tabous sont à éviter durant un pitch : la clarté, aussi bien dans les propos que dans les thèmes abordés, mais aussi dans la formulation de ses réponses aux questions posées, est une des conditions sine qua non d’un pitch réussi.

Si vous vous sentez réellement trop mal à l’aise pour pitcher et prendre la parole devant une quelconque assemblée, il n’y a pas de honte à cela. Mieux vaut le reconnaître avant de passer un moment fort désagréable face à son futur public ! Dans ce cas, n’hésitez pas à transmettre la prise de parole au plus communicant de vos associés, par exemple.

Retrouver les conseils détaillés pour bien pitcher dans l’article Entrepreneurs : nos 10 conseils pour réussir son pitch

Commenter l'article