Salon des entrepreneurs 2017 : La France, pouponnière d’entreprises.

L’année 2016 a vu 554.000 créations d’entreprises. « Ce qui témoigne d’une vitalité », s’est réjoui le président de la République lors de la plénière d’ouverture du Salon des entrepreneurs 2017. Un terreau fertile à nuancer, car ce taux élevé est en grande partie dû au régime d’auto-entrepreneur.

« La France est un pays de créateurs et d’innovateurs   », selon François Hollande. La création d’entreprise a été multipliée par 2,6 en 16 ans, dont environ 50 % grâce au régime d’auto-entrepreneur. En effet, le pic historique de la création a eu lieu en 2010 avec 622.000 entreprises créées, un an après l’entrée du nouveau statut.

Booster la création d’entreprises.

Cette évolution de l’entreprise individuelle sous le nouveau statut d’auto-entrepreneur, plus adaptée aux difficultés de la réalité économique, avait vu le jour le 1er  janvier 2009 sous l’égide d’Hervé Novelli. Sorte de palliatif au taux de chômage historique, ce régime simple permet de générer des revenus sans subir les contraintes et les charges de l’entrepreneuriat classique.

«  L’entreprise n’existe pas toute seule, c’est une partie de la cité  », a expliqué Mohed Altrad, célèbre entrepreneur d’origine syrienne placé à la tête de l’Agence France entrepreneurs (AFE, anciennement APCE présidée par Dominique Restino).
Elle doit jouer son rôle fédérateur et fondateur de la cité selon cet homme d’affaires chevronné, mais être aussi soutenue par un environnement économique stable.

Aujourd’hui, de nombreuses mesures facilitent la création d’entreprise en France telles que le statut d’auto-entrepreneur, les aides de la Banque publique d’investissement (Bpifrance) et de l’Agence France entrepreneurs (AFE), le dispositif Nacre (Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise) pour les demandeurs d’emploi, la possibilité pour les étudiants de conserver leur statut pendant la première année de leur création d’entreprise, etc.

Pierre-René Lemas, a ainsi expliqué que la Caisse des dépôts accompagne les entrepreneurs dans leur création d’entreprise et leur développement. Son idée directrice est que le développement économique sorte des territoires où l’écosystème est bon dans une dynamique «  bottom-up  ».

Les professions du conseil sont aussi très présentes auprès des entrepreneurs, notamment les avocats et les experts-comptables. Ainsi Philippe Arraou, qui préside l’ordre national de ces derniers, explique qu’ils sont les mieux placés pour accompagner les chefs d’entreprise car ils ont «  une approche globale de l’entreprise   ».
Cela fait déjà un an que l’ordre des experts-comptables a lancé "Business story", une structure qui accueille les porteurs de projet et les met en relation avec les bons experts.

Nous vous proposons de retrouver l’article complet sur le site de notre partenaire Les Affiches Parisiennes.
Voici le lien vers l’article de Anne Moreaux : Salon des entrepreneurs 2017 : La France, pouponnière d’entreprises.

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article