Watson Farley & Williams conseille InfraGreen II dans le cadre de financements obligataires pour un montant total de 15,7 millions d’euros.

Le cabinet d’avocats international Watson Farley & Williams (« WFW ») a conseillé le fonds commun de titrisation (« FCT ») InfraGreen II dans le cadre des trois émissions de financement obligataire d’un montant total de 15,7 euros pour des projets solaires et éoliens.

RGreen a lancé le nouveau fonds FCT InfraGreen II, visant un objectif de collecte de 150 millions d’euros au total, et investit dans des actifs en construction et brownfield, répartis en France et en Europe dans le secteur des énergies renouvelables.

WFW a accompagné le FCT InfraGreen II sur la souscription de :

  • 2,2 millions d’euros d’obligations dans le cadre du refinancement du parc éolien « Le Ham » d’une capacité de 6 MW, situé en Mayenne et développé par Akuo Energy,
  • 6 millions d’euros d’obligations dans le cadre du refinancement de la centrale solaire stockage de la centrale « Les Cèdres » d’une capacité de 9 MW, implantée à la Réunion et développée par Akuo Energy, et
  • 7,5 millions d’euros d’obligations dans le cadre du refinancement d’une quote part des fonds propres investis dans deux centrales solaires, « Cabreal » et « Seixal », d’une capacité de 21,8 MW, situées au Portugal et développées par Neoen.

L’équipe WFW était dirigée par Romain Girtanner (Associé, Tax), accompagné des associés Laurence Martinez-Bellet (Financement), Pascal Roux (Corporate) et Laurent Battoue (Droit public / Réglementation), assistés des collaboratrices seniors Marie-Laure Brun (Financement) et Anne-Kelly Simone (Corporate).

Commenter l'article