Les sites d’immobilier notarial se portent bien.

Tel est par exemple le cas du site Immonot.com qui du fait de son bilan positif en 2015, prévoit pour 2016 de mettre en avant les ventes interactives, une alternative à la vente classique. La société envisage de développer un réseau national de la négociation immobilière notariale.

Le groupe Notariat Services conçoit et réalise des sites Internet et supports de communication pour promouvoir la négociation immobilière notariale.
La stratégie visant à investir dans le média vidéo et les réseaux sociaux est payante, la société affiche une augmentation de plus de 80% du nombre de ses abonnés sur Twitter et Facebook.

Objectifs 2016 : continuer à développer de nouveaux services, et promouvoir les ventes interactives en proposant aux notaires - et donc à leurs clients - des services innovants :

  • Moderniser les magazines gratuits de petites annonces immobilières notariales et conseils aux particuliers que l’on peut trouver en version papier et en ligne.
  • Promouvoir les ventes interactives. Ce système, réservé aux notaires et conçu sur le principe d’une vente aux enchères avec toutes les sécurités prévues par la loi, s’avère une alternative méconnue à la vente immobilière classique.
    En 2015, ce sont 172 ventes qui ont ainsi pu se conclure sur le site Immonot grâce à ce procédé innovant et rapide. Ces ventes interactives sont disponibles sous le nom de 36h Immo.
  • Renforcer la satisfaction de leurs clients notaires et les fidéliser davantage, Immonot annoncera également la création d’un réseau national de la négociation immobilière notariale. Ce nouveau réseau, sera lancé officiellement au cours de la deuxième édition des assises Immonot, organisées à Nantes du 16 au 18 mars 2016.

« Les notaires ont compris qu’ils doivent montrer la modernité qui est la leur : s’ouvrir vers l’activité de négociation immobilière est une des solutions pour faire évoluer cette image » précise François Xavier Duny, président d’Immonot.

(Source : Immonot)

Animateur du site des Experts de l’entreprise


Commenter l'article