Dentons recrute 11 associés du cabinet Matthew Arnold & Baldwin.

La Firme mondiale Dentons annonce l’arrivée du Groupe Contentieux Bancaire et Financier du cabinet Matthew Arnold & Baldwin, qui rejoindra Dentons le 1er février 2016. L’arrivée de ce groupe renforce sensiblement la pratique Contentieux du cabinet et crée l’une des plus grandes équipes en contentieux financier et problèmes règlementaires du Royaume-Uni.

Basée à Watford, cette équipe comprend 11 associés, 34 collaborateurs et 30 paralégals. Dirigée par Steven Mills et Clare Stohard, la pratique se concentrera essentiellement sur le contentieux financier et les travaux d’investigation pour d’importants établissements bancaires. L’équipe a été classée par Chambers comme l’une des meilleurs pratiques britanniques en contentieux bancaire, et Steven Mills classé « Band 1 ».

L’équipe intègre le nouveau groupe Contentieux Financiers et Commerciaux qui comprendra 18 associés, et plus de 100 avocats, offrant à nos clients un service amélioré lors de contentieux financiers complexes et d’investigations réglementaires. Au Royaume-Uni, notre pratique Contentieux comptera 37 associés et 130 avocats. Répondant aux besoins de ses clients, Dentons conserve la flexibilité de sa pratique tout en augmentant sensiblement ses ressources, notamment ses équipes de paralegals.

Richard Caird, qui dirigera le nouveau groupe Services Financiers et Contentieux Commerciaux a ajouté, « L’arrivée de cette équipe nous permet de renforcer significativement les relations que nous entretenons avec nos clients et de répondre à leurs besoins dans un grand nombre de domaines. Nous sommes également impatients de proposer nos nouveaux services sur le marché, afin d’étendre encore plus notre clientèle.

Steven Mills et Clare Stothard codirigent le groupe Contentieux du cabinet Matthew Arnold & Baldwin. Ils disposent d’une grande expérience du contentieux, notamment des litiges entre banques d’investissements et de détail et d’autres institutions financières. Leur pratique couvre les litiges impliquant des produits d’investissement, des ventes abusives, des produits dérivés financiers, des problèmes de fraude et de recouvrements d’actifs, d’investigations, de conformité et de revues réglementaires.

Commenter l'article