Distribution de catalogues : attirer du trafic.

Pour attirer de nouveaux clients, la distribution de catalogues a fait ses preuves. Les consommateurs aiment la version papier pour son plaisir d’utilisation.

Pour attirer de nouveaux clients dans un magasin, on peut organiser des événements, des soirées privées et autres actions marketing. Toutefois, nous allons nous intéresser aujourd’hui à la distribution de catalogues, qui fonctionne encore très bien à l’ère du digital. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les avantages des catalogues.

À l’ère du digital, les catalogues jouent encore un rôle d’importance.

Si le gros volume présentant tous les produits en vente n’est plus d’actualité, les catalogues ont toujours pignon sur rue pour développer une gamme en particulier. Ou par rapport à un événement. On citera par exemple les papiers reçus pour :
- La rentrée scolaire et ses produits spécifiques,
- Le blanc en début d’année avec ses parures de drap qu’on n’achète qu’à ce moment-là,
- Une promotion particulière, par exemple la foire aux vins.

Grâce à cette nomenclature allégée reçue directement dans sa boite aux lettres, le client potentiel voit directement les produits qui pourraient l’intéresser dans une situation donnée.

C’est également un moyen de fidélisation indirecte, un ambassadeur. La marque occupe le terrain, le quartier à proprement dit, et rappelle ainsi qu’elle est là pour toute occasion.

Dans le domaine de la décoration et du bricolage, le catalogue papier sert aux clients à préparer leur visite. Les prospects visualisent les meubles les uns par rapport aux autres, leur permettant de faire une sélection.

Par ailleurs, les consommateurs soulignent la facilité d’utilisation du catalogue papier. Ils le feuillettent tranquillement, où ils le veulent (à la maison ou sur un trajet), sans risque de coupure réseau, sans dégradation de la qualité d’image. Le support est pliable et transportable à loisir ; de plus il possède la « dimension plaisir » de tourner les pages, comme un jeune enfant qui découvre un nouveau livre.

Cette facilité d’utilisation explique le haut niveau de confiance qu’il inspire aux consommateurs.

Ciblée, personnalisée, saisonnière, promotionnelle, la distribution de catalogues est toujours source de trafic en magasin, d’autant plus qu’un client peut facilement partager son catalogue papier.

La distribution de catalogues promotionnels.

La distribution de catalogues promotionnels constitue ce qui fonctionne le mieux, tout du moins pour le domaine alimentaire. En effet, pour faire leurs courses, de nombreux clients chassent les promotions hebdomadaires. Et quoi de mieux pour les informer des opérations en cours qu’un catalogue papier disponible gratuitement dans leur boite aux lettres ?

Toutes les semaines, le client épluche les catalogues des magasins de son quartier et effectue un repérage des produits qui l’intéressent. Certes le rendement de distribution d’un catalogue promotionnel n’est pas forcément élevé, mais on attire un client quasiment sûr d’acheter.

Une distribution aussi digitale.

De nos jours, la distribution de catalogues se fait aussi par Internet. On peut profiter des newsletters pour ajouter un lien vers le catalogue numérique disponible sur le site.

On peut même enrichir la version digitale avec des fonctionnalités : zoomer, consulter la fiche produit détaillée, afficher des astuces culinaires et des idées recette, effectuer une recherche par mot-clé etc. Les contenus peuvent aussi être améliorés : galeries de photos, vidéos de présentation, son.

Mais la version papier n’est pas en reste !

Chez certains professionnels du secteur, il est possible d’avoir un support papier connecté : un code-barre ou un QR code permettent à l’utilisateur d’accéder facilement à la version numérique du catalogue reçu à la maison. Ainsi, il n’a pas besoin d’effectuer une recherche fastidieuse sur ses sites préférés.

Nous conclurons que la distribution de catalogues reste aujourd’hui un élément primordial pour créer du trafic en magasin. Version papier ou digitale, les clients apprécient de pouvoir présélectionner tranquillement chez eux les produits qu’ils comptent acheter. Le catalogue c’est la deuxième vitrine du magasin.

Article sponsorisé.

Commenter l'article