L’art d’anticiper positivement un contrôle URSSAF, par le cabinet Solucial.

Dans cette édition n°30 de la Newsletter du cabinet Solucial, le cabinet relève le défi de vous parler d’URSSAF et d’entreprise libérée.

Belle antinomie apparente, tant l’URSSAF est devenue un symbole de ce qui encadre les entreprises, parfois de manière excessive, voire injuste (quand la forme prime sur le fond par exemple, ou que le redressement met en
péril tous les emplois).

Et pourtant, l’URSSAF contribue au financement de la protection des salariés au regard de risques biens réels, dont l’homme a voulu (en partie) se libérer.

Comme disait Jean-Paul SARTRE (peu connu pour son humour) : “L’homme est condamné à être libre”. La sentence s’applique-t-elle aussi aux entreprises ?

La conviction de certains (auxquels nous ne sommes pas insensibles, bien qu’étant juristes) est que l’entreprise (connue en droit social comme un espace de relations subordonnées) peut et doit devenir un espace de liberté.
Ils pensent que cette liberté des collaborateurs fera leur bien-être, ainsi que l’agilité et la performance de l’entreprise.

PDF - 644.6 ko
La newsletter au format PDF

Cette idée n’est pas qu’un rêve : c’est une réalité qui progresse. Il ne faut pas confondre avec un idéal trop absolu. Cette liberté a le goût de la “vraie vie” et comporte donc autant de satisfactions que d’obstacles. Après lecture de l’interview, il vous restera à délibérer sur votre envie de tenter (ou de
poursuivre dans) cette voie.

Bonne lecture !

Au sommaire :
- L’ART D’ANTICIPER POSITIVEMENT UN CONTRÔLE URSSAF
- L’ART DE LIBÉRER L’ENTREPRISE
- L’ART DE S’ENGAGER
- L’ART DE SURFER
- L’ART DE VOUS FORMER
- L’ART DE VOUS INFORMER…

Commenter l'article