Pensez à mettre à jour ses contrats d’assurance pour être bien assuré !

Vos contrats d’assurances professionnelles vous protègent en cas de mise en cause de vos responsabilités ou en cas de dommages aux biens ou de dommages causés à des tiers. Mais votre entreprise est-elle bien assurée ? Allianz, spécialiste, décrypte pour nous le sujet.

Le calcul de vos cotisations intègre la dimension risque liée à votre activité, laquelle découle de vos déclarations contractuelles et de leur actualisation.

Selon les garanties auxquelles vous avez souscrites et l’importance de certains changements dans votre activité, le montant de vos cotisations peut être impacté. Si votre assureur constate un écart important entre vos déclarations et la réalité, il se pourrait que votre indemnisation, en cas de sinistre, ne soit pas à la hauteur de vos attentes. Vous pourriez vous voir indemnisé au prorata de vos déclarations voire non indemnisé. L’assureur peut même aller jusqu’à invoquer la nullité du contrat s’il est avéré que les déclarations ont été volontairement faussées.

Alors si vous, ou l’un de vos clients, avez souscrit à un contrat d’assurance multirisque, il est peut-être temps de vérifier que vous êtes bien couvert.

Dans quels cas faut-il déclarer un changement ?

Si le chiffre d’affaires de votre cabinet s’est bien développé, prévenez votre assureur. Vous pouvez vérifier le seuil à partir duquel vous devez déclarer cette évolution auprès de votre assureur votre responsabilité civile professionnelle et vos pertes d’exploitation si votre cabinet devait fermer suite à un sinistre.

Si vous possédez une nouvelle dépendance non mentionnée sur votre contrat ou si vous agrandissez la surface de vos locaux, prévenez-le afin de couvrir les mètres carrés supplémentaires.

A la recherche d’une meilleure protection ?

Dans certains cas, vous pouvez aussi ressentir le besoin d’être mieux protégé.
Vous avez récemment investi dans des ordinateurs de dernière génération ou autre matériel coûteux ? Vous pouvez aussi renforcer votre couverture en augmentant la valeur des biens assurée.

Vérifiez si vous êtes assuré en valeur à neuf ou non. Si vous n’avez pas souscrit cette garantie, votre indemnisation en cas de sinistre tiendrait compte de la vétusté des biens endommagés, ce qui pourrait être bien en deçà de vos prévisions pour vous rééquiper.

Gardez à l’esprit que pour garantir la pérennité de votre activité, votre contrat d’assurance doit être bien couvrant et adapté aux évolutions de votre activité. Rapprochez-vous de votre assureur qui saura vous apporter des conseils personnalisés.

Pour plus de détails sur la mise à jour de vos contrats professionnels, lisez l’article complet ici..

Crédit photo : Matton images.

Commenter l'article