Quelques tendances pour vous inspirer à trouver le nom de votre marque.

Il se peut que vous hésitiez encore entre quelques idées pour le nom de votre marque. C’est naturel et tout à votre honneur, vous voulez trouver un nom de marque qui ait du sens !

Certaines tendances actuelles en création de nom de marque, pourront peut-être vous inspirer.

Les tendances :

  • 43% de l’étymologie des noms de marques françaises sont… anglophones ! Vient ensuite l’origine française et même latine ! Nos racines lexicales sont encore dans le vent pour les noms de marque, et c’est plutôt une bonne nouvelle ;
  • de plus en plus de noms de marque voient leurs lettres doubler, et plus particulièrement le « o », qui va de pair avec l’apogée de la bulle internet (ce ne sont pas Google, Yahoo ou encore Facebook qui nous contrediront…) ;
  • sauf exception (comme Kisskissbankbank.com, pour ne citer que celui-ci), la tendance est à la taille réduite (ou en tout cas raisonnable) des noms de marque : 3 syllabes est le chiffre le plus en vogue actuellement ;
  • vous pouvez d’ores et déjà réfléchir à la manière dont vous allez exporter le nom de votre marque à l’international. Plusieurs tendances se dégagent pour cela : la traduction pure et simple, l’adaptation de votre nom au pays d’exportation, ou encore l’uniformisation, soit le même nom pour tout le monde, même si cela signifie que le nom d’origine doit subir quelques modifications (sur lesquelles il faudra penser à communiquer).

Enfin et surtout, l’essentiel est que le nom de votre marque vous corresponde, aussi bien à votre philosophie qu’à votre positionnement.

N’hésitez pas non plus à vous réunir plusieurs fois en équipe pour trouver LA source d’inspiration et ne manquez surtout pas d’audace !

Enfin, vérifiez bien la prononciation et le sens du nom de votre marque, selon les pays, mais aussi que votre nom n’est pas déjà utilisé !

Retrouver toutes les tendances en création de nom de marque sur Compta Online : Entrepreneurs, inspirez-vous avec les tendances en création de marque.

Commenter l'article