Une étude montre que 80 % des cadres de haut niveau ont constaté une augmentation des atteintes aux marques déposées.

Seule une marque sur cinq effectue des recherches actives sur les atteintes portées à leurs marques commerciales…

CompuMark, la société oeuvrant sur le marché de la recherche et de la protection des marques, a publié les résultats de son enquête portant sur l’impact des atteintes aux marques déposées.

Cette étude montre que 8 cadres de haut niveau sur 10, soit 80 %, font état d’une augmentation du nombre d’atteintes aux marques déposées. Malgré cette prise de conscience, l’étude a également révélé que seule une entreprise sur cinq, soit 20 %, a mis en place les mesures appropriées pour surveiller activement plus de 75 % de ses marques, tandis que la moitié a admis ne surveiller que de 26 à 75 % de ses marques.

L’étude a également montré une augmentation des dépôts de marque, avec deux tiers (66 %) des entreprises déclarant prévoir le lancement de nouvelles marques au cours des 12 prochains mois. En outre, 80 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles seraient davantage susceptibles de lancer de nouvelles marques si le processus de vérification de la disponibilité des marques était plus simple.

« Le nombre de marques commerciales déposées augmente de façon exponentielle et cette tendance est amenée à durer. Ce constat, conjugué au nombre impressionnant de marques commerciales existant déjà sur le marché fait qu’il est de plus en plus difficile pour les marques de vérifier la disponibilité et de déposer des marques inédites, tout en protégeant correctement les marques déjà déposées. Cela ne fait que renforcer la nécessité d’assurer une meilleure protection et, par conséquent, oblige les entreprises à travers le monde à développer et à mettre en place une stratégie globale pour les aider à protéger leurs plus précieuses ressources, à savoir leurs marques », déclare Anil Gupta, Directeur marketing de CompuMark.

Outre les conséquences financières des atteintes aux marques déposées, telles que la perte de revenus (26 %), les personnes interrogées ont également indiqué comme conséquences majeures pour l’entreprise l’atteinte à la réputation de la marque (21 %), la source de confusion pour les clients (21 %) et une diminution de la fidélité et de la confiance des clients (19 %).

L’étude a également mis en évidence les conclusions suivantes :
• 94 % des personnes interrogées ont déclaré estimer que leur entreprise avait pris les mesures appropriées pour s’assurer de la disponibilité d’une marque sur l’ensemble des marchés
• 44 % des personnes interrogées déclarent qu’une technologie plus efficace permettrait de vérifier la disponibilité des marques de manière plus rapide et précise
• Plus de la moitié des personnes interrogées (53 %) ont indiqué que leur entreprise avait lancé une action en justice contre des tiers ayant porté atteinte à leur marque, avec 34 % ayant dû changer le nom de la marque en raison d’une violation.

Source CompuMark

Commenter l'article